Vous êtes ici

Pourquoi un tramway autour de Paris ?

Relégué au rang des « antiquités » à la fin des années 1930, le tramway est revenu sur le devant de la scène francilienne avec une implantation en Seine-Saint-Denis (93) dès 1992.

6 lignes fonctionnent désormais : le T1 (entre Saint-Denis et Noisy-le-Sec), le T2 (entre La Défense et Issy-Val de Seine), T3 (entre Pont du Garigliano et Porte de la Chapelle), le T4 (entre Aulnay-sous-Bois et Bondy), le T5 (entre le Marché de Saint-Denis et Garges-Sarcelles) et le T7 (entre Villejuif-Aragon et Athis-Mons – Porte de l’Essonne). Preuve de leur succès, de nouveaux projets sont également lancés pour les lignes T1 (entres Noisy le Sec et Val de Fontenay) et des travaux de prolongement sont en cours avec la création des lignes T6 et T8.

D’envergure régionale, le tramway T3 permet de répondre à un besoin croissant de transports de surface en rocade.

Face à la saturation de la ligne de bus PC, l’intérêt de la ligne de tramway T3 réside dans :

  • sa capacité ;
  • sa régularité ;
  • la garantie des temps d’attente et de parcours.

Sur le tracé du T3, le mode métro ne se justifiait pas, ce mode étant surdimensionné par rapport au trafic attendu. La Petite Ceinture ferroviaire s’est également révélée être une option peu pertinente au regard de l’impossibilité de l’utiliser sur certaines sections, des services attendus en terme de régularité et d’intermodalité et du coût nécessaire à sa réhabilitation. (voir dossier d’enquête publique)

Pourquoi un fonctionnement en 2 arcs ?

Après étude des prévisions de trafic, le fonctionnement de la ligne en 2 arcs a été retenu lors du prolongement du T3 entre la porte d’Ivry et la porte de la Chapelle par les partenaires du projet. Il permet :

  • le respect d’une bonne régularité sur chaque axe ;
  • l’indépendance de chaque axe permettant une fréquence adaptée au nombre de voyageurs.